Claudio BARROERO, le dernier né de la famille, de souche italienne, comme il aime à le préciser avec un large sourire, est sa vrai origine la tradition ne fit pas l’impasse sur lui « Tu seras chanteur ou maçon. » Bien qu’ayant grandi en France, le sort lui donna le charme italien et la voix. Il serait chanteur, et, comme tout chanteur latin, il ne pouvait déroger à la règle de son art, charmer les femmes, la séduction n’ayant aucune frontière et aucune langue attitrée il le fera aussi bien en français qu’en italien.
Dès l’âge de 8 ans, il commence le piano quelques années plus tard il obtient le prix de musique classique au conservatoire il travaille ensuite avec quelques grands noms du jazz et du classique comme le pianiste ANDRE BORLI et FRANCOISE CHAFFIAUD avec un ami, il anime des soirées dansantes, ayant pour répertoire les classiques de la chanson italienne.
 
Deux ans plus tard, voulant honorer sa passion pour la musique, il compose ses propres mélodies, il travaille le chant avec un ténor allemand qui l’emmène sur la technique vocale italienne et allemande il se perfectionne encore aujourd’hui avec des maitres de chant comme Mr Pierre CAPELLE. Bien lui en pris, puisqu’il en donnera des mélodies romantiques , entre autres, il créer quelques années plus tard sa propre école de musique..
Entre 18 et 20 ans il monte sont propre orchestre débute par des bals populaires avant de faire les premières parties de Fabienne THIBAULT Michel LEEB etc, et enregistre son premier single de ses propres chansons italiennes et françaises (mélodies romantiques) qui lui donnera l’opportunité de se produire sur les radios NOSTALGIE, France BLEUE AZUR, RADIO AZUR, émission TV avec SEBASTIEN-CAUE, FRANCE 2 et NT1.

Ces expériences lui donneront la notoriété nécessaire pour ce produire dans les plus grands PALACE DE LA COTE D’AZUR AINSI QUE LE FABULEUX TRAIN « ORIENT EXPRESS « en tant que pianiste et chanteur ce qui va lui apporter une formidable publicité, on dira de lui que c’est une valeur sure !
Aujourd’hui, (alors que les prémices de la maturité remplacent l’impétuosité, où « Tout, tout de suite » est supplante par « Tout vient à point… »), Claudio BARROERO tente sa chance en créant un spectacle avec des danseuses sur LE SHOW « VIVA ITALIA qui reprend des titres italiens très connues du grand public et prépare quelques titres de sa composition pour ses spectacles à venir…